«

Sep 24

Imprimer ceci Article

Les projections politiques pour 2022 de Francis Daspe

RRenverser la Table 1

Francis Daspe organisait une conférence de presse pour présenter son nouveau livre intitulé « 2022. Pour renverser la table à la présidentielle » (Eric Jamet éditeur, août 2020).

« Cet ouvrage s’inscrit dans une double logique » indiquait en préambule Francis Daspe qui est impliqué dès le début de sa création dans La France Insoumise, le mouvement lancé en 2016 par Jean-Luc Mélenchon. « Il s’agit de réfléchir à la question de la stratégie, la grande oubliée et trop souvent sacrifiée au profit de la tactique de court terme politicienne et électoraliste. Or c’est ce qu’il y a de plus noble dans l’action politique ». Dans cette optique, l’objectif vise à déterminer une cohérence à la nouvelle séquence qui s’est ouverte avec la fin des municipales  et qui se conclura en 2022 par l’élection structurante dans le régime de la V° République, la présidentielle.

 

Le livre détermine dans un premier temps les conditions de l’action politique. Celles-ci se caractérisent par le triptyque crises / verrous / logiciels périmés. « Les crises sont multiformes et globales, mais la crise démocratique surplombe et impacte les autres comme le montrent l’abstention récurrente et le mouvement des Gilets jaunes ». Pour l’auteur, il faudra d’abord faire sauter des verrous qui paralysent la volonté de changements politiques en profondeur, comme les institutions monarchiques de la 5° République, les traités européens ou une fiscalité injuste. « Si l’on veut parvenir à renverser réellement la table, pour reprendre le titre de mon livre, il sera également nécessaire de proposer autre chose que les logiciels périmés, tels que ceux visant à ressusciter une improbable gauche plurielle bis, à rassembler de manière anachronique la gauche sur le mode cartel ou encore à succomber aux mirages du capitalisme vert », développait Francis Daspe.

 

La description du panorama politique offre une situation pleine d’incertitudes. « Chaque formation politique ne dispose pour l’instant au mieux que de trous de souris ». Et de citer la situation parfois délicate des principales forces politiques : la perte d’un socle électoral et les problèmes d’incarnation pour la droite, les limites du « et en même temps » pour Macron qui cristallise sur sa personne de profonds ressentiments, les plafonds de verre et le problème de la compétence pour le Rassemblement National / Front National, le profond discrédit dans lequel est tombé le Paris socialiste, le manque d’ancrage militant et les ambiguïtés programmatiques pour les écologistes d’EELV.

 

Pour Francis Daspe, La France Insoumise possède des atouts non négligeables. « Une possibilité s’offre pour réaliser les grands changements politiques attendus par une partie de la population ». Une liste de ces principaux atouts est établie : la stratégie de fédérer le peuple ou de fédération populaire qui a fait ses preuves en 2017 et qui vise à dépasser les logiques appareils et l’arithmétique des cartels, l’existence et l’émergence d’une perspective majoritaire enfin réalisable, le fait que La France Insoumise dispose d’une réelle résonance au sein de la population, la crédibilité de son programme « L’Avenir en commun ». « Pour toutes ces raisons, la réalisation de cette révolution citoyenne est à portée de main pour 2022. Elle passe par la définition d’une stratégie s’appuyant sur la restitution au peuple de sa souveraineté ».

 

Cet ouvrage vise à alimenter la réflexion collective en contribuant au débat public. Il suscite des pistes pour passer du « que faire ? » au « comment le faire ? ». « Cette opération est certes complexe mais éminemment nécessaire si l’on veut parvenir à l’objectif de renverser la Table », précisait Francis Daspe qui se risque dans cette perspective à quelques anticipations d’une situation encore confuse ne demandant qu’à se décanter.

Lien Permanent pour cet article : http://66.lepartidegauche.fr/?p=1301